Aucune décision sur les déchets nucléaires avant des décennies

Aujourd’hui, environ 4300 mètres cubes de déchets radioactifs de type B et C sont entreposés en surface à Dessel. Un volume auquel il faut ajouter le combustible usé qui refroidit dans les piscines de Doel et de Tihange. ©Belga
Aujourd’hui, environ 4300 mètres cubes de déchets radioactifs de type B et C sont entreposés en surface à Dessel. Un volume auquel il faut ajouter le combustible usé qui refroidit dans les piscines de Doel et de Tihange. ©Belga - Belga

C’est officiel : une nouvelle « solution stratégique » pour le stockage des « déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie » va arriver sur la table du gouvernement Michel. Le conseil d’administration de l’Ondraf (l’organisme fédéral en charge de gérer ces déchets radioactifs) vient en effet de valider un nouveau plan, comme l’annonçait Le Soir vendredi.

La proposition de l’Ondraf est assez basique : elle préconise l’enfouissement des milliers de mètres cubes de déchets les plus radioactifs (dits de catégorie B et C) « dans une installation loin en dessous de la surface ». Autrement dit, de mettre en place un « système de stockage géologique sur le territoire belge ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct