Johnny Hallyday, un héritage empoisonné

Le testament de la star a été réalisé à Los Angeles, où le couple se rendait régulièrement.
Le testament de la star a été réalisé à Los Angeles, où le couple se rendait régulièrement. - PhotoNews

Laura Smet et David Hallyday n’ont rien à perdre. Lundi 12 février, leurs avocats ont déclenché une « blitzkrieg » médiatique. Objectif : prendre à témoin l’opinion publique de l’injustice du testament de Johnny Hallyday, qui déshérite ses deux aînés au profit de sa veuve Laeticia et de leurs filles Jade et Joy, 13 et 9 ans. Une lettre de Laura Smet à son père rendue publique complète le dossier fourni aux journalistes. Il faut la lire comme un kremlinologue. « Ce testament que tu aurais écrit », dit-elle. « Cet usage du conditionnel est essentiel, analyse Stéphane Loisy, avocat spécialiste de l’industrie musicale. Elle semble remettre en cause la légitimité même de ce testament et sous-entendre également que son père n’aurait pas été dans son état de pleine et entière lucidité au moment où il l’a signé. » Pour May Sarah Vogelhut, avocate spécialisée en droit privé international,

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct