JO 2018: les tenues des Britanniques en skeleton sont conformes, «l’affaire est classée»

@EPA
@EPA

Les athlètes britanniques féminines sont autorisées à porter leurs nouvelles combinaisons high-tech lors de la compétition olympique de skeleton, vendredi et samedi. Après une enquête officielle, les tenues ont été approuvées. «  L’affaire est classée  », a confirmé Martin Retl, l’entraîneur de la skeletonneuse belge Kim Meylemans.

Meylemans avait déposé, conjointement avec un certain nombre de concurrentes, une plainte auprès de la fédération internationale de skeleton (IBSF). Elles l’avaient fait après la publication dans The Guardian d’un article décrivant comment Laura Deas et Lizzy Yarnold, grâce à leurs nouvelles combinaisons, avaient gagné jusqu’à une seconde par course. Pendant les descentes d’entraînement au Centre Olympique de glisse de Pyeongchang, les membres de l’équipe britanniques avaient fait impression avec leurs chronos.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct