lesoirimmo

Contrôler la politique de rapatriement, avec ou sans la société civile?

Charles Michel
: non pas d’évaluer la politique du gouvernement, mais sa mise en œuvre.
Charles Michel : non pas d’évaluer la politique du gouvernement, mais sa mise en œuvre. - Photo News

Le gouvernement avait surpris, dans la foulée de la remise du rapport du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides sur les renvois soudanais, en annonçant une mesure allant au-delà des recommandations du CGRA : la création d’un organe de contrôle des rapatriements. Un effort de transparence sur des pratiques dont l’opacité est régulièrement dénoncée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct