lesoirimmo

Les radios libres menacées par la suppression de la FM

Avec son landau, Radio  Maritime fait entrer la radio dans la vie des gens
Avec son landau, Radio Maritime fait entrer la radio dans la vie des gens - Thibault Coeckelberghs

Un chiffre pour commencer : septante-deux. C’est le nombre de radios indépendantes recensées en Fédération Wallonie-Bruxelles. On parle des radios qui ne disposent que d’une fréquence sur la bande FM et sont destinées à une diffusion très locale. En 2009, elles étaient encore quatre-vingt-sept.

Septante-deux et probablement moins dans le futur à cause des différentes menaces qui planent sur ces petits acteurs. Des nains face à VivaCité, Bel RTL ou Nostalgie mais qui pèsent quand même quatre millions d’euros et apportent une réelle plus-value au niveau du pluralisme de l’offre radiophonique en Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct