Susana Santos Silva All the rivers

<span>Susana Santos Silva</span> All the rivers

Un seul morceau de 42 minutes. Un seul instrument : la trompette. Plus, c’est vrai, quelques tintements de clochettes et trilles du tin whistle. La musicienne portugaise Susana Santos Silva est habituée à improviser, avec le bassiste suédois Torbjorn Zetterberg, avec la pianiste slovène Kaja Draklser. Ici, seule en scène, elle magnifie son art de l’improvisation jazz avec l’utilisation subtile des propriétés acoustiques du Panteão Nacional de Lisbonne, comme le chant grégorien profitait de l’incroyable sonorité des cathédrales gothiques. C’est enregistré en direct, sans overdub, tout brut, et c’est magnifique. C’est comme une rivière dont le courant emporte les éléments musicaux, tantôt légers et agiles, tantôt doux et tendres, tantôt graves et profonds. Les réverbérations des marbres de la salle modifient les harmonies, les timbres. Une tension s’installe entre la trompette et le panthéon. La résolution est poétique et spirituelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct