Bruxelles: une appli pour suivre la qualité de l’air en temps réel

L’enjeu : conscientiser le public, mais aussi l’inciter à modifier ses comportements en cas de dégradation de la qualité de l’air.
L’enjeu : conscientiser le public, mais aussi l’inciter à modifier ses comportements en cas de dégradation de la qualité de l’air. - Photo News.

Pour la première fois depuis le début de l’année, le seuil d’information en matière de pollution aux particules fines a été dépassé, ce mercredi. Et ce dans les trois Régions du pays. Les conditions de dispersion des polluants resteront défavorables jusqu’à jeudi soir au moins.

S’il peut consulter le site – informatif mais plutôt vieillot – de la cellule interrégionale de l’environnement (Celine), où l’on trouve les résultats des mesures de pollution régulièrement actualisés, le public vivant ou travaillant dans la capitale trouvera aussi des indications sur la page spéciale de l’administration bruxelloise de l’environnement. Il est même possible de s’abonner à des alertes par SMS qui préviennent de dépassements des normes de qualité de l’air. Mercredi, la première alerte a ainsi été diffusée aux alentours de 10h20.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct