Des métaux lourds dans la vapeur des cigarettes électroniques

© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

Des scientifiques américians ont découvert que des métaux lourds, comme du plomb, du chrome, du nickel et du manganèse, se retrouvaient dans la vapeur des cigarettes électroniques. Dans ce cas-ci, c’est le dispositif qui est nuisible pour la santé, révèle l’étude, relayée par la VRT.

Les chercheurs ont étudié 56 cigarettes électroniques. Ils ont établi que les vapeurs d’une majorité d’entre elles contenaient des traces de métaux lourds. Une exposition chronique à ces métaux est associée, entre autres, à des dommages au cerveau, au foie et aux poumons, des cancers et des problèmes d’immunité.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct