La guerre discrète des prix entre producteurs et vendeurs

Cacao en poudre, lardons, aliments pour animaux de compagnie... en tout, ce sont une vingtaine de références Nestlé qui pourraient dispraître, sans doute temporairement, des rayons de Colruyt. © Rudolf Marton
Cacao en poudre, lardons, aliments pour animaux de compagnie... en tout, ce sont une vingtaine de références Nestlé qui pourraient dispraître, sans doute temporairement, des rayons de Colruyt. © Rudolf Marton - Rudolf Marton

Lardons Herta, cacao en poudre Nesquik, lait Nan pour bébé, capsules de café Dolce Gusto, cube de bouillon Maggie, aliments Purina pour chats et Friskies pour chiens… En tout, ce sont 22 produits Neslté que vous ne trouverez peut-être pas en rayons lors de vos courses dans les supermarchés Colruyt. L’enseigne belge écoule ses stocks mais a suspendu ses commandes auprès du géant suisse de l’alimentation. Ce « délistage » trouve son origine dans un conflit entre le groupement européen d’achat AgeCore, dont Colruyt fait partie (au même titre qu’Intermarché en France), et Nestlé. L’acheteur et le fournisseur sont actuellement en négociation internationale de contrat. Prix, livraison, emplacement dans les rayons, mise en évidence dans les dépliants publicitaires, AgeCore estime ne pas y trouver son compte et entend obtenir de meilleures conditions de Nestlé par une suspension provisoire de commandes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct