Elections en Italie: les scénarios probables de coalition

Durant la dernière législature, 566 députés ou sénateurs ont changé de partis lors de la phase de négociation. © Reuters
Durant la dernière législature, 566 députés ou sénateurs ont changé de partis lors de la phase de négociation. © Reuters

Pour avoir une majorité stable, l’un des trois concurrents en lice devrait obtenir 40 % des élus au scrutin proportionnel et 70 % de ceux désignés par le scrutin majoritaire. Un résultat hors de portée de la gauche et du M5S. Seule l’alliance de droite pourrait y parvenir. Le Président du conseil serait alors issu du parti de la coalition arrivé en tête. Si c’est la Ligue, ce serait Matteo Salvini. Si c’est Forza Italia, et bien que le symbole du parti indique « Berlusconi Président », ce dernier ne pourra pas devenir Président du conseil en raison de sa condamnation pour fraude fiscale. Le substitut le plus souvent cité est Antonio Tajani, fidèle collaborateur du Cavaliere et Président du parlement Européen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct