Un audit appelle à remettre en ordre les ASBL de Schaerbeek

Pour Bernard Clerfayt, bourgmestre, rien de grave, il faut juste relifter certains statuts.
Pour Bernard Clerfayt, bourgmestre, rien de grave, il faut juste relifter certains statuts. - Hatim Kaghat.

C’est la saison des remises en ordre, c’est le printemps. A Bruxelles-Ville, les informations et révélations ayant trait aux déviances dans la gestion de Gial sont rendues publiques sur fond de réforme globale des mandats et des rémunérations publiques et parapubliques dans la capitale (lancées en juillet 2017), en plus des ajustements pour ce qui concerne l’ASBL Gial elle-même (on met fin aux faux indépendants, on associe l’opposition). Vaste chantier. Plus vaste que Bruxelles-Ville.

Il nous revient que la deuxième commune de la Région-Capitale en nombre d’habitants, Schaerbeek, un peu plus de 130.000 habitants, a elle aussi commandé un audit, réalisé là encore par le bureau d’avocats Vdlegal, le même, donc, qui a opéré à Gial, et qui vise ici l’ensemble des ASBL communales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct