Les nouveaux diesels plus propres? Pas sûr, dit Greenpeace

Deux tiers des véhicules testés ne respectent pas les normes de 2015.
Deux tiers des véhicules testés ne respectent pas les normes de 2015. - Michaela Rehle/Reuters.

Il y a manifestement encore de l’ordre à mettre dans le secteur automobile. Et l’affirmation des constructeurs selon laquelle les nouveaux diesels sont les plus propres qui aient jamais existé est à prendre avec des pincettes. C’est en tout cas l’avis de Greenpeace et d’autres organisations impliquées dans les suites du «  dieselgate  ».

Dans un rapport présenté aujourd’hui à Londres, l’organisation de protection de l’environnement livre les résultats des tests d’émission d’oxyde d’azote (NOx) effectués sur une centaine de voitures provenant des vingt principaux constructeurs présents en Europe. Le résultat montre que ces modèles, parmi les plus récents émettent bien plus de polluants que ne l’autorise la législation européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct