Il y a dix ans dans Le Soir : «La vérité sur le père de Misha»

La plaque commémorative aux agents communaux de Schaerbeek tués par les nazis. Le nom effacé était celui de Robert De Wael, le père de Misha Defonseca. © Marc Metdepenningen
La plaque commémorative aux agents communaux de Schaerbeek tués par les nazis. Le nom effacé était celui de Robert De Wael, le père de Misha Defonseca. © Marc Metdepenningen

(article paru dans Le Soir le 3 mars 2008 ! pas de parution le 2 mars)

La réalité est aussi dramatique que la fiction mise en scène par l’auteure belge Misha Defonseca. Le père « juif et déporté » décrit dans son récit pseudo-autobiographique Survivre avec les loups, dont elle avait été contrainte jeudi dernier d’avouer la fausseté après que Le Soir lui eut présenté des preuves irréfutables de ses mensonges, n’était en fait qu’un « traître » et non un résistant mort fusillé au camp de Sonnenburg comme on le croyait jusqu’à présent.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct