Pourquoi donne-t-on des surnoms aux criminels?

La maison de Dino Scala, surnommé le «
violeur de la Sambre
». © AFP
La maison de Dino Scala, surnommé le « violeur de la Sambre ». © AFP

Il n’aura pas fallu longtemps pour que Dino Scala, qui a avoué mercredi avoir agressé sexuellement une quarantaine de femmes sur une trentaine d’années, ait son surnom. On parlera désormais du « violeur de la Sambre » pour désigner ce père de trois enfants habitant à Pont-sur-Sambre, travaillant à Jeumont et ayant sévi des deux côtés de la frontière franco-belge, dans le bassin de la Sambre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct