Le retour du steak aux hormones dans votre assiette?

Pour de nombreux Belges, la viande de bœuf sud-américaine évoque des images de «
gauchos
» à cheval guidant, lasso à la ceinture, de vastes troupeaux dans la «
pampa
». © imageBROKER/Christian Guy.
Pour de nombreux Belges, la viande de bœuf sud-américaine évoque des images de « gauchos » à cheval guidant, lasso à la ceinture, de vastes troupeaux dans la « pampa ». © imageBROKER/Christian Guy.

Pour de nombreux consommateurs belges, la viande de bœuf sud-américaine évoque des images de « gauchos » à cheval guidant, lasso à la ceinture, de vastes troupeaux dans la « pampa ». Une image d’Epinal que battent en brèche les éleveurs d’ici et les ONG qui critiquent l’accord de libre-échange en négociation avec les quatre pays fondateurs du Mercosur, le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. Ils dénoncent l’utilisation massive d’hormones de croissance et d’antibiotiques, de farines animales, de céréales (soja et maïs) OGM présentant des résidus de pesticides, ou encore le peu de respect des conditions environnementales ou du bien-être animal. De nombreux opposants craignent que les dispositions du traité puissent avoir « d’importantes conséquences pour les consommateurs en sapant le principe de précaution européen », s’inquiète l’association Foodwatch, dans son rapport « Le commerce à tout prix ? » publiée en février dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct