Etats-Unis: Sam Nunberg, un boulet encombrant pour Donald Trump

Sam Nunberg s’est répandu sur les plateaux de télévision, incohérent et furieux.
Sam Nunberg s’est répandu sur les plateaux de télévision, incohérent et furieux. - EPA.

Depuis New York,

Comme si l’affaire n’était pas déjà assez touffue comme cela : l’interminable enquête sur la collusion supposée entre la Russie et la campagne de Donald Trump en 2016 a pris lundi un tour psychodramatique, avec l’irruption dans le décor médiatique d’un nouveau personnage sulfureux.

Sam Nunberg, 36 ans, ancien conseiller de Trump de 2011 à 2015, s’est répandu sur les plateaux de télévision, incohérent et furieux. Celui qui avait été limogé à l’automne 2015 par le candidat new-yorkais à l’élection présidentielle pour des propos racistes, venait d’être auditionné, la semaine passée, par le procureur spécial Robert Mueller, et pensait avoir coopéré. Mais il ne tolérait pas d’apprendre que Mueller exigeait désormais de lui tous ses échanges de courriels avec Trump lui-même, l’entourage de celui-ci et même son mentor personnel, Roger Stone, également évincé par le milliardaire la même année que lui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct