Maisons médicales: un pur produit de 1968

Sofie Merckx, médecin à Médecine pour le peuple (Marcinelle) et membre du PTB.
Sofie Merckx, médecin à Médecine pour le peuple (Marcinelle) et membre du PTB. - Bruno D’Alimonte

Les contestations de 1968 n’épargnent pas le secteur de la santé. La médecine de l’époque, qui soigne plus qu’elle ne prévient la maladie, est jugée inégalitaire, trop technique et centrée sur l’hôpital. La figure du médecin, qui pratique seul et exerce une autorité sur ses patients, est également rejetée. « De cette relation très verticale, certains vont vouloir passer à plus d’horizontalité, plus de collaboration entre membres du corps médical, et entre médecin et patient » note Daniel Dumont, chercheur au Centre de droit public de l’ULB et spécialiste en droit de la sécurité sociale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct