Lettre ouverte de la Fondation pour l’Enseignement

Olivier Remels, Secrétaire général et Administrateur délégué de la Fondation pour l’Enseignement.
Olivier Remels, Secrétaire général et Administrateur délégué de la Fondation pour l’Enseignement. - D.R.

Il existe un consensus général aujourd’hui dans l’espace francophone de Belgique sur la crise de l’enseignement obligatoire et sur la nécessité d’une réforme en profondeur. Cette crise est aussi présente dans les pays voisins. La France, par exemple, met le turbo pour rattrapper son retard par rapport aux pays les plus avancés. Or le projet francophone d’amélioration de notre enseignement entamé par le pacte d’excellence et le souci de revalorisation du métier d’enseignement semble complètement en panne aujourd’hui à la Fédération Wallonie Bruxelles, et ceci pour des querelles de chapelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct