Cela s’est passé le 16 mars 1994 : «Tonya Harding savait ce qui allait se passer...»

Les deux rivales sur la glace. © Reuters
Les deux rivales sur la glace. © Reuters

(article paru dans Le Soir le 17 mars 1994)

Tonya Harding n'ira pas au Japon mais évite la prison. La patineuse américaine a plaidé coupable, hier, devant un tribunal de Portland et a avoué avoir «entravé la justice» dans l'enquête sur l'agression de sa compatriote Nancy Kerrigan.

Au terme d'un accord passé avec la justice lui évitant toute autre poursuite, Tonya Harding a été condamnée à une amende de 100.000 dollars, à trois ans de mise à l'épreuve et à 500 heures de travaux d'intérêt général, et a accepté de subir un examen psychiatrique.

La condamnation de la patineuse a été prononcée après que celle-ci a plaidé coupable dans l'agression de sa rivale Nancy Kerrigan, le 6 janvier dernier à Detroit (Michigan), par son ex-mari Jeff Gillooly et un de ses anciens gardes du corps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct