Il y a dix ans dans Le Soir : «Petits prix, mais grosses augmentations»

Everyday est un marque «
 Colruyt
» © Olivier Papegnies
Everyday est un marque « Colruyt » © Olivier Papegnies

(article paru dans Le Soir du 20 mars 2008)

Tourner le dos aux grandes marques et remplir son caddy de marques au nom du distributeur. C’est actuellement une des stratégies des consommateurs pour tenter de maîtriser la flambée de leur ticket de caisse. Et c’est une stratégie payante. En moyenne, ces marques sont 10 à 30 % moins chères que les marques dites « nationales ». En cette période de hausse des prix, les distributeurs ne se privent pas de le rappeler. Et pour cause, ils réalisent des marges bénéficiaires beaucoup plus importantes sur ces produits. Tout bénéfice donc. Ce qu’ils expliquent beaucoup moins souvent par contre, c’est que ces marques distributeurs (y compris les marques « premiers prix » comme Nº1 chez Carrefour ou 365 chez Delhaize) sont aussi celles qui ont vu leurs prix grimper le plus vite ces derniers mois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct