Lettre du Brexit: Jeu, set et match, l’Angleterre a gagné la bataille

Dans une version romancée du Brexit, la City pourrait notamment se transformer en zone  offshore. Londres redeviendrait ainsi la « vieille dame permissive » qu’elle était avant l’adhésion au Marché commun, en 1973...
Dans une version romancée du Brexit, la City pourrait notamment se transformer en zone offshore. Londres redeviendrait ainsi la « vieille dame permissive » qu’elle était avant l’adhésion au Marché commun, en 1973... - Reuters.

Le 29 mars 2019, le Royaume-Uni quitte l’Union européenne. Le Brexit met fin à quarante-cinq ans de vie commune. Pro-européen de la première heure, l’écrivain britannique William Boyd m’a récemment confié qu’il était trop tôt pour écrire un roman sur ce qu’il qualifie de «  terrible tragédie. Les politiciens qui négocient en notre nom sont pathétiques et nuls  ». A l’écouter, «  la littérature doit attendre une génération pour prendre du recul face à un événement comme le Brexit  ».

Malgré l’admiration qu’il porte à son interlocuteur, votre humble serviteur a décidé de ne pas suivre son conseil. Il s’est attelé à la politique-fiction qui, dans le cas du Brexit, n’arrive pas à la cheville de la réalité. Par provocation, j’ai choisi une version en rose de ce qui pourrait se passer après la sortie de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct