Lettre du Brexit: Jeu, set et match, l’Angleterre a gagné la bataille

Dans une version romancée du Brexit, la City pourrait notamment se transformer en zone  offshore. Londres redeviendrait ainsi la « vieille dame permissive » qu’elle était avant l’adhésion au Marché commun, en 1973...
Dans une version romancée du Brexit, la City pourrait notamment se transformer en zone offshore. Londres redeviendrait ainsi la « vieille dame permissive » qu’elle était avant l’adhésion au Marché commun, en 1973... - Reuters.

Le 29 mars 2019, le Royaume-Uni quitte l’Union européenne. Le Brexit met fin à quarante-cinq ans de vie commune. Pro-européen de la première heure, l’écrivain britannique William Boyd m’a récemment confié qu’il était trop tôt pour écrire un roman sur ce qu’il qualifie de «  terrible tragédie. Les politiciens qui négocient en notre nom sont pathétiques et nuls  ». A l’écouter, «  la littérature doit attendre une génération pour prendre du recul face à un événement comme le Brexit  ».

Malgré l’admiration qu’il porte à son interlocuteur, votre humble serviteur a décidé de ne pas suivre son conseil. Il s’est attelé à la politique-fiction qui, dans le cas du Brexit, n’arrive pas à la cheville de la réalité. Par provocation, j’ai choisi une version en rose de ce qui pourrait se passer après la sortie de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct