«On se sent décalés avec le reste du pays»

Le piétonnier mercredi dernier entre midi et 14 heures. © Hatim Kaghat
Le piétonnier mercredi dernier entre midi et 14 heures. © Hatim Kaghat

S ouvent avec vous les journalistes, on a l’impression que la Belgique s’arrête à Libramont  ». L’œil un brin moqueur, Catherine Arnold, opticienne, est notre première poignée de main arlonaise. En revanche, ce ne sera pas la dernière fois de notre immersion que l’on entendra que les médias délaissent la province de Luxembourg. Et pourtant, nous sommes bien arrivés à Arlon. Laborieusement, certes, car depuis Bruxelles, il faut compter deux grosses heures de voiture pour rejoindre la commune. Et si nous avions pris le train ? N’y pensez même pas, le trajet Bruxelles-Arlon est devenu le sujet de blagues récurrentes entre usagers. Et pour cause : trois heures de trajet (sans compter les retards éventuels) et douze arrêts pour arriver en terre promise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct