Baloji 137 avenue Kaniama

<span>Baloji</span> 137 avenue Kaniama

En 78 minutes, Baloji nous emporte dans son monde multiple. Il y a de tout ici, des mélodies très dansantes, des couleurs et des noirceurs, de longues plages parlées où Baloji règle ses comptes avec lui-même, ce long parcours qui l’a amené là où il est. L’Afrique, ici, est tout aussi présente que la Belgique.

L’électro est une voix parmi tant d’autres, une vraie colonie s’étant retrouvée au studio Soundwave de La Hulpe. Même si, comme il le dit, c’est aussi un disque We Transfer, tous les musiciens n’ayant pas la liberté de passer les frontières.

Le résultat est une jungle moite et nocturne et on s’y sent bien, en sécurité. Baloji est seul à faire ce qu’il fait et rien que ça…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct