Contrôle budgétaire: pas de grande mesure d’économie, ni de nouvelle taxe

Les agriculteurs et horticulteurs pourront bénéficier d’un système de «
carry-back
», leur permettant d’imputer une perte fiscale d’une année sur les trois exercices précédents.
Les agriculteurs et horticulteurs pourront bénéficier d’un système de « carry-back », leur permettant d’imputer une perte fiscale d’une année sur les trois exercices précédents. - dr.

Le gouvernement fédéral a bouclé, dans la nuit de vendredi à samedi, son premier contrôle budgétaire de l’année. L’exercice est à mi-chemin entre le numéro de l’équilibriste et l’affirmation de choix politiques fondamentaux. Ainsi, la suédoise s’est-elle engagée à maintenir son objectif budgétaire pour 2018 – à savoir ramener le déficit structurel (comprenez : corrigé des mesures uniques et de l’impact de la conjoncture) à 0,68 % du PIB.

L’effort requis n’était a priori pas négligeable : dans son rapport, publié le 14 mars, le comité de monitoring – composé des dirigeants des administrations et de la Sécurité sociale et chargé de surveiller l’évolution des recettes et des dépenses publiques – jugeait en effet nécessaires des mesures, en (augmentation de) recettes ou en (réduction de) dépenses, pour un montant jusqu’à 1,417 milliard d’euros (lire Le Soir du 21 mars).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct