lesoirimmo

Les Belges souhaitent un meilleur remboursement des médecines douces

Les médecins douces ont la cote
: 37
% des francophones affirment se soigner essentiellement via des produits naturels ou homéopathiques.
Les médecins douces ont la cote : 37 % des francophones affirment se soigner essentiellement via des produits naturels ou homéopathiques. - dr.

Les médecines douces ont la cote. Dans le quatrième volet de son Futuromètre, l’institut AQ Rate, en collaboration avec Le Soir et la RTBF, s’est penché sur la perception des Belges francophones du système de santé. Et l’image est plutôt rassurante. Les 3.490 francophones sondés affichent ainsi de très hauts taux de confiance tant envers leur médecin traitant (92,3 %) que dans la qualité des soins dans le pays (85,4 %). Plus surprenant, les répondants se montrent particulièrement ouverts au sujet des médecines « alternatives ». Environ 70 % estiment ainsi qu’il serait opportun d’appliquer les mêmes taux de remboursement aux thérapies alternatives (identifiées largement par le sondeur comme « naturelles, douces, asiatiques, homéopathiques, acupuncture… »). Et une personne sur trois affirme se traiter « essentiellement aux médecines douces et homéopathiques ». Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct