Tout le monde s’accorde contre le plan taxi

Les taximen bruxellois ne veulent pas du plan Smet pour réguler le secteur.
Les taximen bruxellois ne veulent pas du plan Smet pour réguler le secteur. - Nicolas Pirlot (St.)

On va beaucoup voir Pascal Smet ce mardi. Sa tête est mise à prix par les chauffeurs de taxi bruxellois. Ils ont décidé de paralyser la capitale pour obtenir sa démission. En colère, ils considèrent que le ministre bruxellois de la Mobilité n’écoute pas leurs revendications par rapport à son plan pour réguler le secteur, actuellement sur la table du gouvernement. Plan qui prévoit, en vrac : un statut unique pour tous les chauffeurs, qu’ils soient de bons vieux taxis ou des indépendants travaillant pour la plateforme américaine Uber. Les licences qui autorisent à circuler seront désormais attribuées par chauffeur et plus par voiture, ce qui va faire perdre des milliers d’euros à certains taximen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct