Carles Puigdemont: au tour de l’Allemagne de se confronter à un cruel dilemme

Manifestation de sympathisants catalans devant la prison de Neumuenster, où est retenu Carles Puigdemont
: un imbroglio politico-judiciaire, qui implique plusieurs cours et tribunaux.
Manifestation de sympathisants catalans devant la prison de Neumuenster, où est retenu Carles Puigdemont : un imbroglio politico-judiciaire, qui implique plusieurs cours et tribunaux. - Reuters.

Depuis Berlin

Carles Puigdemont va « rester en détention dans un premier temps, jusqu’à ce qu’une décision soit prise concernant une procédure d’extradition », a annoncé lundi le tribunal régional de Kiel, dans la région du nord de l’Allemagne où il avait été arrêté dimanche sur l’autoroute. La décision sur son extradition ne sera pas prise cette semaine, a précisé le procureur général de Kiel, Friedrich-Georg Güntge.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt européen lancé par l’Espagne, il avait été arrêté dimanche 25 mars par la police allemande près de la frontière avec le Danemark, cinq mois après avoir fui son pays, avant d’être présenté hier à un juge pour identification et présentation du mandat d’arrêt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct