Les Jeux de Tokyo 2020 seront les premiers à bénéficier de la reconnaissance faciale

Photo News
Photo News

Les athlètes, les superviseurs et le personnel de l’organisation auront une carte à puce avec eux. Avec cette carte, leur identité sera automatiquement vérifiée lors de l’entrée dans un lieu de compétition. De cette façon, le comité organisateur veut empêcher les personnes ayant des cartes d’identité empruntées, volées ou contrefaites de pénétrer sur un site olympique. Vu la chaleur étouffante des étés dans la capitale japonaise, la reconnaissance automatique du visage permettra aussi de réduire les temps d’attente pour les athlètes et le personnel, c’est en tout cas le but.

Les spectateurs ne seront pas concernés par cette nouvelle mesure. Il y aura tout de même des détecteurs de métaux et des appareils à rayons X pour empêcher de laisser quelqu’un rentrer sur un site olympique avec des objets dangereux. Autour de chaque site, des clotures de deux à trois mètres de haut seront dressées et des caméras infrarouges de surveillance seront placées partout.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Jeux olympiques