Wesphael-Pirotton, une affaire sans fin

Bernard Wesphael et à l’arrière-plan Konstantinos Tzermias, le père de Victor et ex-mari de Véronique Pirotton.
Bernard Wesphael et à l’arrière-plan Konstantinos Tzermias, le père de Victor et ex-mari de Véronique Pirotton. - Thomas Van Ass/SP

La comparution de Bernard Wesphael, cité mardi, devant la 4e chambre du tribunal civil de Liège sur citation de Victor, le fils de Véronique Pirotton et du père de celui-ci, Konstantinos Tzermias, est «  la deuxième mi-temps d’une mauvaise pièce » qui entendrait revisiter l’arrêt d’acquittement prononcé par la cour d’assises du Hainaut, a dénoncé Me Didier Pire, l’avocat de l’ex-député wallon. Pour rappel, le corps de son épouse sans vie avait été découvert le 31 octobre 2013 dans la chambre 602 de l’hôtel Mondo, à Ostende.

Il ne pouvait en être autrement. Les « doutes » retenus par la Cour d’assises dans son arrêt d’acquittement avaient laissé sans réponse les questions relatives aux causes de la mort de Véronique Pirotton.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct