Wesphael-Pirotton, une affaire sans fin

Bernard Wesphael et à l’arrière-plan Konstantinos Tzermias, le père de Victor et ex-mari de Véronique Pirotton.
Bernard Wesphael et à l’arrière-plan Konstantinos Tzermias, le père de Victor et ex-mari de Véronique Pirotton. - Thomas Van Ass/SP

La comparution de Bernard Wesphael, cité mardi, devant la 4e chambre du tribunal civil de Liège sur citation de Victor, le fils de Véronique Pirotton et du père de celui-ci, Konstantinos Tzermias, est «  la deuxième mi-temps d’une mauvaise pièce » qui entendrait revisiter l’arrêt d’acquittement prononcé par la cour d’assises du Hainaut, a dénoncé Me Didier Pire, l’avocat de l’ex-député wallon. Pour rappel, le corps de son épouse sans vie avait été découvert le 31 octobre 2013 dans la chambre 602 de l’hôtel Mondo, à Ostende.

Il ne pouvait en être autrement. Les « doutes » retenus par la Cour d’assises dans son arrêt d’acquittement avaient laissé sans réponse les questions relatives aux causes de la mort de Véronique Pirotton.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct