Le parking C doit devenir un parking de dissuasion

© Dominique Duchesnes.
© Dominique Duchesnes.

Après deux cartons jaunes, le projet de construction de l’Eurostadium par le promoteur Ghelamco sur le site du parking C au plateau du Heysel a logiquement reçu son carton rouge. La Ville de Bruxelles se pose aujourd’hui en arbitre dans ce dossier et souhaite se défaire du bail emphytéotique qui la lie avec le promoteur. Selon elle, et surtout selon le code d’aménagement du territoire flamand, impossible de construire sur le parking C un stade de 50.000 places avec un parking de dissuasion et des espaces de bureaux. Le projet de Ghelamco s’éloignerait trop de l’appel d’offres lancé par la Ville en 2015. A partir de ces nouveaux éléments, se pose aujourd’hui la question de l’avenir du parking C. Que peut-on faire de ces 26,5 hectares de terrain ? Dans toutes les formations politiques, on réfléchit au futur tout en précisant qu’il est d’abord essentiel de casser le bail avec Ghelamco sans que cela porte préjudice aux finances de la Ville.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct