Mon métier est-il pénible? Réponse avant l’été

Ce vendredi, le gouvernement fédéral et le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine ont posé de sérieux jalons permettant la mise en place d’un système qui révolutionnera le régime belge. © Belga.
Ce vendredi, le gouvernement fédéral et le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine ont posé de sérieux jalons permettant la mise en place d’un système qui révolutionnera le régime belge. © Belga.

Une infirmière exerce-t-elle un métier pénible lui permettant de partir plus tôt à la retraite ? Et un plombier ? Une institutrice maternelle ? La réponse à cette question, que la Belgique tente de résoudre depuis des décennies, n’est pas tombée ce vendredi, comme certains l’espéraient (ou le redoutaient). Mais le gouvernement fédéral a posé de sérieux jalons permettant la mise en place d’un système qui révolutionnera le régime belge des pensions. Rappelons le principe : un métier défini légalement comme pénible permettra à la personne qui l’a exercé de partir plus tôt que les autres à la retraite, ou de bénéficier d’une pension plus élevée si elle va jusqu’au bout de sa carrière.

1Quatre critères de pénibilité

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct