Rembrandt Frerichs Trio The contemporary fortepiano

<span>Rembrandt Frerichs Trio</span> The contemporary fortepiano

Ce qui frappe d’abord, c’est le son. C’est que le trio néerlandais utilise des instruments peu habituels pour le jazz. Rembrandt Friedrichs joue du fortepiano, une copie d’un instrument de 1790, et un harmonium daté 1860, Tony Overwater joue du violone, l’ancêtre de la contrebasse, et Vinsent Planjer s’est doté d’un ensemble de percussions très personnel. «  Le son du fortepiano convient parfaitement à notre époque, dit le pianiste. C’est un instrument qui connecte les cultures.  »

En effet, le trio nous embarque dans un voyage musical en quinze étapes à travers l’histoire et la géographie. Références baroques, arabes, afro-cubaines, messiaenesques, minimalistes. Et les improvisations des musiciens en font toujours du jazz. Très original et très réussi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Jazz