Thinking the veil La peinture (dé)voilée

<span>Thinking the veil</span> La peinture (dé)voilée

Une grande salle blanche et cinq œuvres de Michel Mouffe. Pour le visiteur pressé, la chose peut paraître bien maigre. Vite vu, vite oublié. D’autant que les cinq toiles en question, aperçues de loin, ont des allures de monochromes discrets. Mais celui qui prend le temps de s’approcher d’une première œuvre comprend vite qu’il vient de pénétrer dans un monde à part où la peinture joue un jeu singulier avec le regard du visiteur.

Spécialement conçues pour cette exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts, ces nouvelles œuvres se dévoilent peu à peu à celui ou celle qui prend la peine de les amadouer. La première partie de la salle abrite deux petites œuvres blanches. À distance, on repère comme une excroissance au centre de la toile. Plus on s’en approche plus celle-ci change de nature jusqu’à révéler les éléments de base d’un visage dont la partie en relief serait l’arête du nez.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct