RD Congo: l’opposition se met en ordre de marche

Felix Tshisekedi assistant à un service religieux à la mémoire de son père, le 1er février dernier à Kinshasa
: un leader contesté dans ses propres rangs...
Felix Tshisekedi assistant à un service religieux à la mémoire de son père, le 1er février dernier à Kinshasa : un leader contesté dans ses propres rangs... - AFP.

L’opposition congolaise se met en ordre de marche, acceptant ainsi l’hypothèse d’élections prévues pour le 23 décembre prochain. Ce qui fait reculer l’option d’une « transition sans Kabila » qui passerait par la défenestration, à hauts risques, d’un président hors mandat qui contrôle toujours les forces armées et l’appareil de sécurité.

Quinze jours après que Moïse Katumbi, le principal opposant à Kabila, a lancé depuis Johannesbourg le mouvement « Ensemble » dont il est le président, Félix Tshisekedi, fils du fondateur de l’UDPS - Union pour la Démocratie et le Progrès social -, a été élu haut la main à la tête du parti, prenant la succession de son père décédé à Bruxelles le 1er février 2017 et dont la dépouille n’a toujours pas été rapatriée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct