Zaki et Yasmine, les maraîchers sympas

Zaki et Yasmine, les maraîchers sympas
Mathieu Golinvaux

A priori, rien ne distingue l’échoppe de fruits et légumes de Zaki de toutes celles qui sont rassemblées autour des abattoirs de Cureghem ou sous la grande halle de métal, à la rue Ropsy-Chaudron. Une même débauche de couleurs alors que le soleil pointe le bout de ses rayons, des montagnes d’oranges, des tombereaux de tomates et d’aubergines, des pelletées de courgettes.

Zaki est un homme heureux. A l’âge où d’autres songent à la retraite et regardent les enfants s’éloigner, cet habitant du quartier a obtenu un microcrédit de BruSoc (Région bruxelloise) et les précieux conseils des équipes du Guichet d’économie locale d’Anderlecht. « Grâce à cela, j’ai pu acheter le matériel nécessaire et mon premier stock », explique cet homme d’origine marocaine arrivé en Belgique en 1976.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct