50 ans après 1968, la question noire reste ouverte aux Etats-Unis

De nombreuses émeutes éclatent suite à des violences policières, voire des meurtres sur des Noirs
; un mouvement très actif comme «
Black Lives Matter
» (La vie des Noirs compte) ne s’est créé qu’en réaction à ces violences policières, explique Andrea Rea.
De nombreuses émeutes éclatent suite à des violences policières, voire des meurtres sur des Noirs ; un mouvement très actif comme « Black Lives Matter » (La vie des Noirs compte) ne s’est créé qu’en réaction à ces violences policières, explique Andrea Rea. - USA TODAY.

En 1968, la commission Kerner créée au lendemain des émeutes raciales de Detroit, publie son rapport. Accablant. Professeur de sociologie à l’ULB, Andrea Rea résume : « La commission a conclu qu’il y avait deux sociétés aux Etats-Unis – une noire, une blanche –, séparées et inégales : malgré les dispositifs légaux, les Noirs et les Blancs vivent en 1968 des réalités différentes, dans des quartiers – des ghettos – séparés ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct