Lize Spit: «Chaque être humain doit être engagé»

«
Débâcle
», le premier roman de Lize Spit, fait déjà l’unanimité. © Bruno Dalimonte.
« Débâcle », le premier roman de Lize Spit, fait déjà l’unanimité. © Bruno Dalimonte.

C’est déjà la deuxième réimpression en français. Regardez la couverture du livre : une fillette, une cigarette à la main. Lize Spit a calculé qu’elle en était dès lors à son 800e paquet de clopes, avec ces 17.000 exemplaires ! Une couverture qui lui plaît, même si l’héroïne et la narratrice du roman, Eva, ne fume pas. «  C’est parfois difficile de voir le lien avec le livre, avoue-t-elle. Mais c’est une belle image de la perte de l’innocence et puis j’aime les couleurs, l’atmosphère, la sensation années 50 de cette couverture. La force du visuel, dit-on chez les éditeurs, est plus importante que le lien avec le contenu livre. Et ça tranche avec la couverture noire et brutale, minimaliste, de la version néerlandaise.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct