Le RWDM poursuit sa folle ascension

Les supporters sont en ébullition.
Les supporters sont en ébullition.

«   Sans moi, il n’y aurait plus de foot à Molenbeek.  » Cette maxime était devenue une ritournelle tant Johan Vermeersch l’a répétée durant son mandat à la tête du FC Brussels. «  La réussite du projet actuel est la preuve qu’il s’était trompé sur toute la ligne. Il y a plus de monde maintenant qu’il n’y en avait parfois au Brussels en D1  », confie le réalisateur Stephan Streker, pour qui le club «  traverse une des plus belles pages de son histoire.  » «  Certes, le matricule n’est plus le même, mais le stade et les supporters sont restés  », explique de son côté Rodrigo Beenkens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct