Michel Barnier: «Le Royaume-Uni peut encore changer d’avis et décider de rester dans le Marché unique»

Bien en vue devant Michel Barnier, un mug sur lequel on lit : « Keep calm and negotiate. »
Bien en vue devant Michel Barnier, un mug sur lequel on lit : « Keep calm and negotiate. » - J. Kz

C’est jour très symbolique, mardi 10 avril, que le négociateur de l’Union européenne pour le Brexit a reçu Le Soir et cinq autres journaux européens pour faire le point sur la négociation : celui du vingtième anniversaire des accords du Vendredi Saint qui ont scellé la paix en Irlande. Des accords et une paix dont le maintien constituent une condition sine qua non de l’accord sur le Brexit en cours de finalisation. Après un an de négociation, à 354 jours de la date officielle du Brexit, quand on demande à Michel Barnier si c’est frustrant, ou difficile de garder son calme dans cette négociation, il place devant lui un « mug » sur lequel on lit : « Keep calm and negotiate ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct