Pourquoi des délégués cheminots quittent la CGSP pour lancer un nouveau syndicat

Mohammed Benyaich, président du nouveau syndicat des cheminots Metisp-Protect.
Mohammed Benyaich, président du nouveau syndicat des cheminots Metisp-Protect. - Sylvain Piraux.

Délégué principal CGSP-cheminots dans la zone de Bruxelles jusqu’à ce jour, technicien principal dans les travaux de voies, ingénieur de formation, conseiller en prévention niveau 1, Mohammed Benyaich, 37 ans, Montois, d’origine marocaine, est le président d’un tout nouveau syndicat, baptisé Metisp-Protect, Mobilité et transport intermodal des services publics – une information livrée par L’Echo. Il s’agit d’une émanation, et une dissidence dans le même temps, de la CGSP, la Centrale générale des services publics de la FGTB. Mohammed Benyaich nous explique ici ses motivations…

Vous serez présent aux prochaines élections sociales, en décembre cette année. Pourquoi sortir de la CGSP ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct