La critique

L’enfance aveuglante et salutaire

Yôko Ogawa maîtrise l’art de décrire des situations horribles sans apitoyer ou effrayer son lecteur. Dans Instantanés d’Ambre, la vie de trois enfants est bouleversée le jour où leur petite sœur décède. Aussitôt, leur mère les oblige à changer de prénom et les enferme dans leur propriété. Elle veut les protéger du chien enragé qui a tué leur sœur. Celui-ci rôde autour des quatre murs et dans l’imagination des enfants.

Avec son frère et sa sœur, Ambre va se réfugier dans les nombreux volumes d’encyclopédies abandonnés par un père inconnu. C’est dans l’immensité de la connaissance que les trois séquestrés vont s’évader.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct