Yôko Ogawa: «Je traduis fidèlement les images qui me viennent à l’esprit »

L’auteure parle de « flashs » d’images dans l’écriture.
L’auteure parle de « flashs » d’images dans l’écriture. - Belga

De passage à Bruxelles pour une rencontre avec ses lecteurs à Passa Porta, l’écrivaine japonaise s’est confiée sur son nouveau livre paru chez Actes Sud. Une mère enferme ses trois enfants pour mieux les protéger du monde extérieur pendant des années. Cela ressemble de la maltraitance mais Yôko Ogawa ne nomme pas les choses, elle décrit un quotidien entre le rêve et le réel. C’est très puissant et poétique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct