Petit à petit, le fonds progressif fait son nid

Le fonds progressif permet d’étaler dans le temps un investissement qu’on souhaite voir profiter de périodes plus propices.
Le fonds progressif permet d’étaler dans le temps un investissement qu’on souhaite voir profiter de périodes plus propices.

Difficile d’échapper aux publicités. Le fonds progressif est le produit à la mode dans les institutions bancaires. Et il connaît son petit succès. « Le nombre de nouvelles souscriptions a doublé ces deux dernières années », annonce Damien Le Maire, responsable des fonds chez Deutsche Bank. Résultat d’une large campagne de publicité pour promouvoir le produit, mais aussi d’une catégorie de clients prêts à sauter le pas. « La perspective de n’avoir aucun rendement pendant trois ans sur leur compte d’épargne pousse les gens à chercher des alternatives », avance Damien Le Maire.

Même succès ailleurs. Le porte-parole de BNP Paribas Fortis le confirme : « en 2017, le produit Flexinvest a connu un succès remarquable en nombre de contrats vendus, mais aussi en ce qui concerne le montant mensuel moyen investi qui s’élevait à 407 euros, en augmentation par rapport aux années précédentes : 278 euros en 2016 et 139 euros en 2015 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct