Macron, un an après: l’ADN du nouveau pouvoir

Emmanuel Macron ne craint pas le contact direct avec le peuple, qu’il lui arrive même d’appeler «
mon
peuple
».
Emmanuel Macron ne craint pas le contact direct avec le peuple, qu’il lui arrive même d’appeler « mon peuple ». - afp

Depuis Paris

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct