Macron, un colosse aux pieds d’argile

La République en marche - ici, un congrès du mouvement, en novembre dernier - est le maillon faible du dispositif qui devait dynamiter «
l’ancien monde
».
La République en marche - ici, un congrès du mouvement, en novembre dernier - est le maillon faible du dispositif qui devait dynamiter « l’ancien monde ». - Reuters.

Depuis Paris,

Ce mardi, à Épinal, Emmanuel Macron devait lancer après son discours au Parlement européen sa première « convention pour l’Europe ». Une discussion avec des citoyens pour promouvoir son projet. Dix jours plus tôt, dix de ses ministres frappaient aux portes pour recueillir l’avis des citoyens. L’idée est de réitérer le succès de la présidentielle, lorsque les « marcheurs » avaient tâté le pouls du pays pour fournir un « diagnostic » au candidat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct