Au Parlement européen, Macron séduit toujours mais ne convainc pas

Ce ne sont plus les espoirs que suscite Emmanuel Macron, mais plutôt les attentes...
Ce ne sont plus les espoirs que suscite Emmanuel Macron, mais plutôt les attentes... - VINCENT KESSLER/AFP.

STRASBOURG

La visite d’Emmanuel Macron au Parlement européen – l’excitation au bâtiment Louise Weiss n’était pas loin de celle qui avait entouré celle du pape François en 2014 – était marquée d’une particularité politique toute spécifique. Alors que le président français reste, même un an après son élection, la dernière nouveauté qui a rafraîchi l’Europe et son image, au point qu’il paraît désormais jouer un rôle central dans l’UE, Emmanuel Macron et son parti En Marche ! n’appartiennent à aucune des grandes familles politiques. Or ce sont elles qui structurent le partage de pouvoir et les influences au sein de l’UE en général, et du Parlement en particulier. Mais tout le monde sait que, au plus tard après les élections européennes de 2019, une recomposition des forces va s’enclencher au PE, dont Macron sera en toute hypothèse l’élément moteur, sinon central.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct