Defour: «À chaque arrêt du match, je regardais les tribunes»

@Mathieu Golinvaux
@Mathieu Golinvaux

Le 20 avril 2008, ce n’est pas un stade qui est en ébullition, mais toute une ville. Jamais la Cité ardente n’a-t-elle aussi bien porté son surnom. En devenant champion de Belgique, le Standard, alors emmené par le plus jeune capitaine de son histoire, met fin à 25 ans d’attente pour ses sympathisants. Steven Defour, aujourd’hui à Burnley, revient sur ce jour particulier dans une carrière. Parce que « le Standard a été une belle aventure de cinq ans que je ne vais jamais effacer. »

Et ce même si son transfert à Anderlecht a provoqué une profonde cassure avec la majorité des fans liégeois. Un sujet que l’Anversois entend éluder pour ne conserver que les bons souvenirs.

Steven Defour, revenons dix ans en arrière. Avec le titre et la remise du Soulier d’Or par Zinedine Zidane, le 20 avril 2008 est-il le plus beau jour de votre carrière ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct