lesoirimmo

Francine, faire vivre l’âme de Jacques Vandewattyne

Francine, faire vivre l’âme de Jacques Vandewattyne
Olivier Polet.

Jacques Vandewattyne. Un personnage qui a marqué l’histoire du village. Un artiste du « folk art » qui a réussi à fédérer la commune. C’est à lui qu’on doit le « Sabbat des sorcières ». C’est à lui qu’on doit les premières foires artisanales. Dans un contexte post-68 de retour à la terre. Ce sont ses œuvres qui ornent le sentier de l’étrange. Lui qui était le spécialiste des blagues du premier avril. C’est lui qui a décidé qu’Hercule Poirot était né à Ellezelles. Décédé en 1999, sa belle-fille continue à faire vivre son esprit. Ce que son beau-père a réussi à faire à Ellezelles, elle en est fière. « Il leur a fait prendre conscience de leur identité. » Elle a ouvert un gîte dans son ancienne maison et nous accueille dans l’atelier de l’artiste, un grimoire de souvenirs à la main. Cet atelier est un endroit comme aucun autre. Il faut le voir pour y croire. Les sculptures côtoient les marionnettes. Les sorcières, les diablotins.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct