Grégoire Dallemagne: «On perd de l’argent sur le nucléaire depuis 2009»

On associe toujours les centrales nucléaires - ici, celle de Tihange - à Electrabel. Mais depuis 2009, EDF Luminus détient une participation financière à Tihange et à Doel.
On associe toujours les centrales nucléaires - ici, celle de Tihange - à Electrabel. Mais depuis 2009, EDF Luminus détient une participation financière à Tihange et à Doel. - Reporters.

Les comptes d’EDF Luminus sont dans le rouge. La société belge, détenue majoritairement par le géant énergétique français EDF, a souffert en 2017. Et affiche une perte nette de 22 millions (contre un bénéfice de 57 millions en 2016).

Mais au-delà du chiffre, c’est la justification du CEO Grégoire Dallemagne qui vaut le détour. « Toutes nos activités génèrent du bénéfice, de la fourniture à la production renouvelable. Seule l’activité nucléaire affiche une perte de 60 millions en 2017. Ce qui a été particulièrement pénalisant pour EDF Luminus ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct