Alain Chamfort Le désordre des choses

<span>Alain Chamfort</span> Le désordre des choses

Il y a un style Chamfort, tout de suite reconnaissable. Cette voix, cette douceur, ces rythmes gentiment chaloupés, ces boucles électros, toujours discrètes… La production du Danois Johan Dalgaard (cf. Keren Ann, Gaëtan Rousel et Camille) préserve tout cela dans un disque magnifié par les textes de Pierre-Dominique Burgaud, connu pour sa trilogie Le soldat rose.

Alain y parle du temps qui passe et qu’il est inutile de vouloir retenir. Le désordre des choses est fait des hasards de la vie avant le coup de grâce (« En attendant »). Si possible « En regardant la mer », de façon contemplative, avec la distance nécessaire. « Sans haine ni violence », tout en restant attaché à la beauté (« Palmyre »).

Ce disque d’Alain Chamfort nous fait du bien. Il parle de choses profondes et belles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct